top of page

Notions de solfège

Dernière mise à jour : 13 déc. 2020

1) Portée ; 2) Nom des notes ; 3) Durée des notes ; 4) Silences ; 5) Clefs ; 6) Intervalles ;

7) Altérations ; 8) Gammes ; 9) Barres de mesure ; 10) Chiffrage de mesure



1) PORTÉE


Pour écrire la musique, le premier élément indispensable est la portée. Celle-ci se compose de cinq lignes horizontales et parallèles, et de quatre interlignes.

Les lignes supplémentaires, qui peuvent être rajoutée à l'infini, se rajoutent au-dessous ou au-dessus de la portée, et dépassent à peine la longueur d'une note de musique.

Une portée se lit de gauche à droite et de bas en haut.


2) NOM DES NOTES


Les notes de musique sont représentées par des symboles désignant des sons musicaux précis. Pour les nommer, la musique occidentale utilise deux systèmes différents :

  • Le premier système vient de l'Antiquité, et utilise sept lettres de l'alphabet. De la note la plus grave à la plus aiguë, cela donne, dans les pays germanophones C, D, E, F, G, A, H ; et dans les pays anglophones C, D, E, F, G, A, B. On remarquera qu'entre les pays germanophones et anglophones, seule la désignation de la septième note diffère.

  • Le second système, en usage dans les pays latins et slaves, a été élaboré au Moyen Âge et utilise les syllabes d'un chant latin L'Hymne à Sancte Iohannes (Saint Jean Baptiste) : "Ut queant laxis Resonare fibris Mira gestorum Famuli tuorum, Solve polluti Labii reatum" ("Pour que puissent exalter à pleins poumons des merveilles, vos serviteurs doivent dissoudre les péchés de nos lèvres impures"). La septième note "Si" a été nommée d'après les initiales de Sancte Ioannes. Plus tard, principalement pour des raisons de diction, le "Ut" sera remplacé par le "Do" (pour Domine, qui signifie Dieu en latin). Ce qui donne, de la note la plus grave à la plus aiguë, Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si.

La position des notes de musique sur les touches de piano est immuable. Après la septième note (si ou B), la première note revient (do ou C), et ainsi de suite.



3) DURÉE DES NOTES


La valeur des notes, qui indique leur durée, crée le rythme de la musique.

  • La ronde vaut 4 temps

  • La blanche vaut 2 temps

  • La noire vaut 1 temps

  • La croche vaut 1/2 temps (soit la moitié d’une noire, c'est-à-dire que deux croches valent 1 temps)

  • La double-croche vaut 1/4 de temps (soit la moitié d’une croche, c'est-à-dire que deux double-croches valent une croche)

  • Le point après une note ajoute à celle-ci la moitié de sa valeur. (Exemple : une noire pointée vaut 1 temps + 1/2 temps (1½ temps).


4) SILENCES


Les silences sont des signes musicaux qui indiquent l’interruption du son. À chaque valeur de note correspond un silence. Ainsi :

  • La pause (silence à 4 temps) correspond à la valeur d’une ronde, et se place sous la quatrième ligne de la portée.

  • La demi-pause (silence à 2 temps) correspond à la valeur d’une blanche, et se place sur la troisième ligne de la portée.

  • Le soupir (silence à 1 temps) correspond à la valeur d'une noire et se place de la 4ème à la 2ème lignes de la portée.

  • Le demi-soupir (silence à 1/2 temps) correspond à la valeur d'une croche.


5) CLEFS


Le premier symbole sur une portée est la clef. Elle détermine la hauteur des notes associées à chaque ligne et interlignes d'une portée. Il en existe trois :


  • La clef de Sol (la plus courante), est placée sur la 2ème ligne de la portée. Ainsi, la note présente sur cette deuxième ligne est un sol. Les notes de la gamme changeront en conséquence. Ainsi, la note sur la troisième ligne sera un si, la note sur l'interligne entre la troisième et la quatrième ligne sera un do, la note sur la quatrième ligne sera un , etc...

  • La clef de Fa est placée sur la 4ème ligne de la portée. Ainsi, la note présente sur cette quatrième ligne est un fa. Les notes qui précèdent le fa descendent en conséquence de ligne à interligne, et les notes qui suivent le fa montent elles aussi en conséquence, de ligne à interligne. Ainsi, en clef de fa, la note sur la troisième ligne est un ré, alors qu'en clef de sol c'est un si).

  • La clef d'Ut (qui n'est presque plus du tout utilisée de nos jours) peut se placer sur la 1ère, 2ème, 3ème ou 4ème ligne de la portée. Si elle est placée sur la première ligne, la note de cette première ligne sera un do, si elle est placée sur la deuxième ligne, c'est la note placée sur cette deuxième ligne qui sera un do, etc... Et les notes de la gamme en question changent en conséquence de la clef et de sa position sur la portée.


6) INTERVALLES

L'écart (distance) entre deux notes est appelé un intervalle. Types d’intervalles :

  • Intervalles harmoniques : deux notes jouées simultanément (en même temps)

  • Intervalles melodiques : deux notes jouées successivement (l'une après l'autre)


Noms des intervalles :

  • Unisson ou Tonique (absence d’intervalle)

  • Seconde

  • Tierce

  • Quarte

  • Quinte

  • Sixte

  • Septième

  • Octave

  • Neuvième (octave + seconde)

  • Dixième (octave + tierce)

  • Onzième (octave + quarte)

  • etc...

Liste plus précise des intervalles existants :

7) ALTÉRATIONS


Une altération est une modification de la hauteur d'une note, représentée par un symbol :

  • Le dièse (♯) représente un demi-ton en-dessus de la note initiale.

  • Le bémol (♭) représente un demi-ton en-dessous de la note initiale.

  • Le bécarreannule l’effet de toutes les altérations précédentes et rend à la note sa hauteur initiale.

8) GAMMES La gamme majeure est représentée par une série de tons et demi-tons ainsi exprimés :

1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton

La gamme mineure est représentée par une série de tons et demi-tons ainsi exprimés :

1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton

La gamme chromatique est composée de douze demi-tons successifs.


La gamme chromatique ascendante (qui monte) est communément écrite avec des dièses (♯).


Et La gamme chromatique descendante (qui descend) est communément écrite avec des bémols (♭).

9) BARRES DE MESURE

Une barre de mesure est représentée par une ligne verticale qui traverse perpendiculairement les lignes de la portée.

Types de barres de mesures :

a : Barre de mesure simple b : Barre de mesure double c : Barre de fin (fine, épaisse) / Barre de début (épaisse, fine)

d, e : Barres de reprise

La double barre de mesure peut être utilisée :

  • pour séparer deux parties d'une pièce musicale

  • avant un changement d'armure de la clé ou de chiffres indicateurs

  • pour marquer la fin du morceau :

  • pour répéter une partie du morceau :


10) CHIFFRAGE DE MESURE


Dans des mesures à temps simples (binaires), les deux nombres du chiffrage forment une fraction, mais sans la barre horizontale. L'unité de valeur est la ronde.

Le chiffrage 4/4 est parfois représenté par un « C ».


Le chiffrage 2/2 par un « C barré ».


Le chiffrage d'une mesure est énoncé en commençant par le numérateur (nombre supérieur). Ainsi, 3/4, 5/2 et 12/8, seront énoncés « trois quatre », « cinq deux » et « douze huit ».

Le numérateur (nombre supérieur) indique le « nombre de temps » utilisé dans la mesure :

  • 2/4 signife « une mesure à deux noires » donc une mesure à 2 temps

  • 3/2, « une mesure à trois blanches », donc une mesure à 3 temps

  • 4/8, "mesure à 4 croches", donc une mesure à 4 temps

Le dénominateur (nombre inférieur) indique l'unité de temps de la mesure, selon la convention suivante :

  • le nombre 1 représente la ronde

  • le nombre 2 représente la blanche, soit une demi-ronde (1/2)

  • le nombre 4 représente la noire, soit un quart de ronde (1/4)

  • le nombre 8 représente la croche, soit un huitième de ronde (1/8)

  • le nombre 16 représente la double-croche, soit un seizième de ronde (1/16)


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page